Place du Capitole et ses trois temples

Compte tenu de sa place stratégique, aussi bien sur le plan géographique qu’économique, Sbeïtla se situe au carrefour routier entre les zones côtières méditerranéennes et le
massif montagneux des monts Tébessa qu’on appelle aujourd’hui Djebel Chambi. Le commerce de la ville est essentiellement axé sur l’agriculture et plus particulièrement la culture de l’olivier. La ville connaît ainsi un important développement économique et urbanistique. En témoignent encore les monuments que l’on peut visiter tels que les
maisons, le forum, les temples et les thermes.

Le théâtre de Sbeitla

Colonisée par les Romains, tout comme le reste de la Tunisie, Sbeïtla se convertira au christianisme à partir du IVème siècle. Et, ce n’est qu’au Vème, avec l’arrivée des Vandales, que le christianisme commencera à décliner progressivement jusqu’à disparaitre totalement des terres tunisiennes. En l’an 647, lors des conquêtes musulmanes de l’Afrique du Nord, la ville de Sbeïtla sera partiellement détruite suite à la violente bataille qui avait opposée les armées musulmanes et byzantines aux portes de la ville. Mais elle reste étonnamment l’un des sites archéologiques les mieux conservés en Tunisie.

D’éminents archéologues ont pu découvrir de très belles ruines sur ce site archéologique mettant en lumière la riche histoire de l’Antiquité romaine et le règne byzantin sur le sol africain. Notre visite commence d’abord par le majestueux capitole, l’élément central du site. Il comprend notamment trois temples, Jupiter, Junon et Minerve.

L’arc de Dioclétien


Toujours au centre, nous trouvons le forum de forme rectangulaire dallée de plaques de calcaire et entourée de colonnes. Puis il y a les impressionnants et grands thermes publics situés dans un bâtiment double. La visite se poursuite avec le théâtre situé en bordure de l’Oued et l’amphithéâtre de la cité romaine au Nord-Ouest du site.
Cette promenade historique nous amène également à contempler l’arc de triomphe d’Antonin puis l’arc de Dioclétien situé au sud.
Pour finir notre balade, nous découvrons les monuments religieux de l’ère chrétienne. Il y a d’abord l’église de Servus construite sur un ancien temple païen puis l’église aux martyrs plus connue sous le nom de basilique des Saints Sylvain et Fortuna. Il faut également contempler les magnifiques mosaïques du site qui décorent ces églises chrétiennes.

Sbeïtla est tout simplement un site majestueux qui vous plongera dans
un incroyable voyage dans l’Histoire !